Gardons le lien, J46, 1er mai

Un peu d'histoire pour ce 1er mai si particulier.


Le 1er mai c’est avant tout la Journée Internationale des travailleurs.

En commémoration des dizaines de morts qui sont tombés en 1886 à Chicago aux Etats-Unis lors de la manifestation pour revendiquer une journée de travail de 8 heures. Plusieurs manifestations suivront dans tout le pays et 8 dirigeants anarchistes de Chicago seront arrêtés et condamnés à mort.

En France, une manifestation sanglante a eu lieu à Fourmies dans le Nord, Le 1er mai 1891.

Ce jour-là, la troupe met fin dans le sang à une manifestation pacifique d'ouvriers/ères clamant : « C'est les huit heures qu'il nous faut ! ». Le bilan est de neuf morts.


Sous le régime de Vichy en 1941, le 1er mai devient "Fête du Travail et de la Concorde sociale", remplaçant l'appellation "Journée internationale des travailleurs" désignée ainsi en juillet 1889 par l'International socialiste en mémoire de la mobilisation de 1886.


La fleur d'églantine rouge, qui était un symbole du 1er mai en 1891 arboré par les militants et syndicalistes, cède alors sa place au muguet, une coutume ancienne que le maréchal Pétain remît au goût du jour.

L’églantine, cette rose sauvage symbole de la Révolution française, connaît un sérieux rival, le muguet, qui a pour lui de fleurir juste au premier mai et traditionnellement symbole de porte-bonheur chez les celtes.