PiA

Peintre autodidacte, PiA commence à dessiner des portraits en 1985. Pendant de nombreuses années, scientifique le jour, il développe son jardin secret dans son atelier le soir, à l'abri des regards extérieurs, explorant de multiples thématiques et techniques. En 2015, il suit une formation de coach, et Pierre-Alain, le scientifique, accueille enfin PiA, le peintre.

Peu à peu, il développe son style, passant de la reproduction au plus près du sujet à une expression plus personnelle, libérée, intuitive.

Sur des supports qu'il se crée avec des matériaux recyclés, il gratte, ponce, déchire et ajoute des collages pour créer des étoffes, des parures autour du sujet.

Sa quête de lâcher prise l'amène, à partir de 2018, vers le non figuratif avec la série des "Ça" et des "vitraux". Pour ces tableaux, au fil de l’intuition, il coupe, colle, superpose, souligne à l'acrylique pour créer des dimensions profondes, fragmentées et mouvantes, parfois hypnotiques. Il cherche à créer un espace d’émotions, une expérience décentrée pour l’observateur, de résonnances pour accéder à de subtils ressentis et visions dans les formes et les univers créés. Et lorsqu'il y parvient, il se sent comme un passeur d'émerveillement.

Sa citation préférée :

“J'ai vu un ange dans le marbre et j'ai seulement ciselé jusqu'à l'en libérer.” Michel-Ange

Peintre